Le régulateur russe cherche à interdire la publicité des courtiers forex étrangers

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Sergey Shvetsov, le Vice-président de la Banque centrale de la Fédération de Russie aurait annoncé que le régulateur financier cherche à interdire la publicité des courtiers étrangers en Russie.

Le cadre réglementaire actuel en Russie pourrait être modifié de façon plutôt dramatique, et la publicité pour les courtiers étrangers interdite.

Ce changement n’est pas une grande surprise compte tenu du fait qu’il n’existe pas de cadre réglementaire, mais les choses pourraient devenir pénibles pour les brokers forex opérant sur le marché russe.

L’organisme de réglementation prétend qu’il est fait pour empêcher l’évasion fiscale en limitant l’influence du courtage offshore sur les clients locaux, il est possible que la répression soit issue d’un lobby qui tente de limiter la concurrence étrangère. Il est plutôt difficile de prouver une telle affirmation, surtout à un moment où il n’y a pas de procédure d’autorisation, même pour les courtiers opérant localement.

Ce qui est certain, c’est que le gouvernement russe n’a pas l’intention de quitter le marché du Forex dans un environnement non réglementé.

M. Shvetsov a déclaré que la Banque de Russie va travailler sur l’expansion du projet de loi pour introduire des changements dans les méthodes utilisées par les opérateurs de change en Russie. Les amendements seront discutés à la Douma le 23 octobre. La loi concerne les opérations de cambistes en Russie et une grande partie des modifications précisent que tous les arguments entre les clients et les courtiers seront réglés devant les tribunaux. Le nouveau projet reflète également la façon dont les courtiers et leurs clients seront taxés.

Retour à la question de la publicité - les changements pourraient être un moyen pour les autorités russes de maintenir une attitude souple envers les entreprises immatriculés au Canada et pour forcer le contrôle des entreprises désireuses d’avoir des clients russes. Apparemment, cela devient une tendance, l’avenir de l’industrie du forex pourrait faire face à une réglementation accrue.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »